CrowdfundingConsidéré comme une technique de financement de projets de création d'entreprises à travers Internet, le Crowdfunding ou financement participatif connaît un succès indéniable dans plusieurs secteurs d’activités dans le monde entier à l’image du milieu du cinéma qui y adhère pleinement. Le financement participatif appelé aussi crowdfunding consiste à soumettre un projet pour amasser des fonds du public, généralement sur une plateforme Internet.Ce sont donc les internautes qui jugent un projet et décident d'y apporter leur contribution par un finacement déterminé. Toutes les contributions mises ensemble permettent ainsi à des projets qui n'auraient pas trouvé de financement par la voie traditionnelle, d'éclore.

Le principe est novateur : le promoteur du projet détermine lui-même les modalités de sa collecte de fonds. En plus du montant pour mener à terme le projet, il détermine aussi le délai pour réussir à recueillir les fonds. Par ailleurs, les entrepreneurs conservent également 100% des droits sur leur projet ou leur produit. De même, le promoteur d’un projet peut mesurer l’intérêt d’un produit avant d’investir massivement dans sa production. Les investisseurs, qui souvent ne promettent que quelques dizaines de dollars à la fois, ne cherchent pas à tirer un profit, mais plutôt à permettre à des entrepreneurs et créateurs de pouvoir réaliser leur vision. Un certain esprit de communauté se crée ainsi souvent autour des projets les plus intéressants.

Ce type de financement connaît une progression spectaculaire. Selon journaldunet, 5 milliards de dollars devaient être collectés en 2013 par les plateformes de financement participatif dans le monde. Tandis que le magazine forbes estime ce montant à 1.000 milliards de dollars dans les dix années à venir.

Les retombées sont encourageantes et de plus en plus de personnes y recourent. C’est le cas du célèbre réalisateur américain Spike Lee. En effet, il a récemment rassemblé exactement 1 348 971 dollars par l'intermédiaire du site Kickstarter, afin de financer son prochain long-métrage "Da Blood of Jesus".

De même, un autre projet issu partiellement du crowdfunding fait parler de lui : « The Canyons » de Paul Schrader a suscité de nombreuses réactions offrant encore une belle visibilité au crowdfunding cinéma. A l’inverse, le financement ne semble pas fonctionner pour tout le monde. L’acteur américain James Franco a vu son projet de réalisation de trois films indépendants boudé par ses fans qui ont jugé cette initiative plus comme un caprice de star qu'un projet prometteur. En France par exemple, le Crowdfunding du cinéma connaît un avenir mitigé. Les sites ont de grandes difficultés. Certains ont mis la clé sous la porte sans prévenir (Motion Sponsor notamment) ou ont une activité proche de zéro. Peut-être est une question de culture ou tout simplement une difficulté lié à un début d'activité. D’autres ont modifié leur modèle de base.

C'est le cas de TousCoprod qui n’est plus porteur de projet et devient une simple plateforme de présentation des projets, comme kisskissbankbank ou ulule, qui eux aussi permettent d’investir sur des projets cinématographiques. On le voit donc, on peut penser que le financement participatif a de beaux jours devant lui mais les défis sont grands. C'est un procédé nouveau ce qui entraine de la frilosité de la part des investisseurs, les internautes. Il faudra compter sur plusieurs succès pour mettre les internautes en confiance et leur donner envie de participer à ces projets communs.

Pour les professionnels du cinéma, le financement participatif demeure une option intéressante, non négligeable, surtout en début de carrière lorsqu'on a du mal à convaincre des personnes de financer un nouveau film, un scénario original ou des cateurs inconnus. Ce n'est pas le chemin le plus aisé mais c'est une alternative dont il faut tenir compte dans vos recherche de financement. Vous pourriez être étonné des résultats que vous pourriez en tirer !